De nombreux professionnels ont pu se former au cours de leurs études (plus ou moins lointaines !) à l’évaluation d’entreprises. Les opportunités de missions ou la volonté pour certains de renforcer leurs compétences dans ce domaine peuvent les conduire à s’interroger sur les formations existantes sans quitter leur emploi. Les personnes qui sont susceptibles d’être intéressées représentent un public important et diversifié (Experts Comptables, Commissaires aux Comptes, Experts de Justice, Magistrats, Comptables, Directeurs Financiers, avocats, agents de l’administration fiscale, etc.). Voici quelques pistes pour les personnes motivées par ces sujets.

• Les formations certifiantes ou diplômantes en France

Ces formations impliquent de passer un examen et de le réussir pour être certifié ou diplômé, étant précisé que le taux d’échec est généralement très faible dans ce type de formation.

-Certificat de spécialité en évaluation d’entreprise (Compagnie des Conseils et Experts Financiers) : Formation continue dédiée à l’évaluation d’entreprise sur 2 ans.

-Diplôme d’université en évaluation, financement et transmission d’entreprises délivré par l’Université Paris Dauphine en partenariat avec l’Ordre des Expert Comptables Région Paris Ile de France et la Compagnie Régionale des Commissaire aux Comptes : Cette formation se déroule sur 18 mois (30 jours dont 16 jours spécifiquement sur l’évaluation d’entreprise).

-Certificat de finance d’entreprise : ICCF @ HEC PARIS qui est une formation « online » dont une partie significative est consacrée à l’évaluation d’entreprise.

Il existe également des formations permettant d’obtenir des diplômes universitaires et d’écoles de commerce mais qui impliquent d’arrêter ponctuellement son activité professionnelle. On peut citer notamment le Master évaluation, financement et transmission d’entreprises de l’université Lyon 2.

Il est à noter que la SFEV (Société Française des Evaluateurs) avait mise en place une formation dédiée à l’évaluation financière en collaboration avec Science PO Paris (puis avec l’ESCP). Toutefois, cette formation n’existe plus !

Signalons que le coût de ses formations n’est pas négligeable (environ 8.000 € hors financement) hormis la formation ICCF @ HEC Paris dont le coût est beaucoup plus faible compte tenu de son format.

• Les formations certifiantes ou diplômantes aux USA

Pour les plus motivés, il existe des organismes américains qui « certifient » les professionnels de l’évaluation. Il convient de noter que contrairement à l’approche française (assez scolaire), les organismes américains s’intéressent également à la pratique des « candidats », aux travaux d’évaluation réalisés, à l’expérience acquise. Cette caractéristique tient à l’existence d’un véritable métier d’évaluateur aux USA. En France, les professionnels dédiés à cette pratique sont finalement peu nombreux, car réaliser une ou deux évaluations par an (voir moins) ne permet pas de se considérer comme un professionnel de l’évaluation à part entière. Il est à noter que la catégorie des investisseurs n’entre pas dans celle des évaluateurs pour plusieurs raisons (notamment sur le fait qu’ils ne sont pas indépendants et qu’ils raisonnent en considération de leur portefeuille global d’investissements qui peuvent les conduire à considérer les risques différemment).

Les organismes les plus reconnus sont les suivants :

-American Society of Appraisers (ASA). Cette organisation accrédite les évaluateurs «Accredited Senior Appraiser».

-National Association of Certified Valuators and Analyst (NACVA). Cette organisation certifie les évaluateurs «Certified Valuation Analyst » .

-Institute of Business Appraisers (IBA). Cette organisation délivre le «Master Certified Business Appraisers» et le «Certified Business Appraisers».

-American Institute of CPAs (AICPA). Cette organisation représente les experts comptables américains. Elle délivre le «Accredited in Business Valuation». Les titulaires de cette certification doivent toutefois obligatoirement être diplômés d’un CPA américain. Les experts comptables français ne sont donc pas admis (sauf à passer le CPA au préalable) !

A mon sens, ces accréditations ne sont à envisager que pour ceux qui envisagent une expatriation ou qui doivent travailler dans un contexte international avec des clients américains qui demandent une certification américaine par exemple (cas peu probable). Par contre, certains de ces organismes proposent des formations très intéressantes indépendamment d’une certification (voir ci-après).

• Les formations continues en universités ou école de commerce

Malheureusement, les formations sont assez pauvres en France dans ce domaine ou restent très généralistes pour couvrir un ensemble plus global (fusions acquisitions…).

Par contre, il existe plusieurs formations dédiées aux USA. Bien entendu, cela suppose d’être suffisamment à l’aise en langue Anglaise afin de bien comprendre l’enseignement délivré.

On peut citer notamment les formations suivantes :

– Valuation Program à New York University (Stern School of Business). Cette formation est enseignée par le Professeur Aswath Damodaran qui, par ailleurs, met à disposition (gratuitement) une très riche base de données qui est utilisée par de nombreux praticiens à travers le monde.

– Value Investing à la Columbia Business School. Formation très focalisée sur une stratégie d’investissement en bourse de sociétés sous évaluées par rapport à leur valeur intrinsèque sur la base de critères spécifiques.

– Strategic Financial Analysis for Business Evaluation à la Harvard Business School. Cette formation est plus concentrée sur l’analyse préalable à l’évaluation (Analyse stratégique, analyse financière…) qu’à la mise en œuvre des méthodes d’évaluation à proprement parlé.

Signalons également une formation dédiée à l’évaluation d’entreprise de 5 jours à la London Business School.

• Organisations professionnelles françaises

– Société Française des Evaluateurs (SFEV). Cette organisation est assez ouverte ; il n’est donc pas nécessaire d’être spécialiste en la matière pour en être membre. Elle organise régulièrement des matinales sur plusieurs sujets intéressants. La cotisation annuelle est très raisonnable.

– Compagnie des Conseils et Experts Financiers (CCEF). Cette organisation organise des colloques/réunions sur différents sujets, dont l’évaluation d’entreprise.

-Association A3E Lyon. Cette organisation, d’origine Lyonnaise, a ouvert en 2013 une « antenne » parisienne. Elle organise également des réunions et publie des études. Toutefois, cette organisation s’adresse à un public restreint au regard de sa politique d’adhésion.

-Ordre des Experts Comptables (OEC) et Compagnie Nationale des Commissaire aux Comptes (CNCC). Ces organismes, comme leur nom l’indique, s’adresse quasi-exclusivement à la profession comptable. On peut toutefois citer la Journée de l’Evaluation organisée par la CNCC organisée tous les ans qui est ouverte à des personnes non membres de la profession comptable, étant précisé qu’il s’agit de formations très accessibles car les thèmes abordés restent relativement basiques.

– Les compagnies d’experts judiciaires. Les compagnies d’experts judiciaires en Comptabilité et en finance organisent régulièrement des séances de formation, mais elles s’adressent à un public restreint.

– Divers. Les organisations qui évoquent parfois les problématiques attachées à l’évaluation d’entreprises sont nombreuses par ailleurs. On peut citer notamment IMA France, la SFAF…

• Organisations professionnelles américaines

Si l’obtention d’un certificat américain d’évaluateur présente un intérêt limité dans de nombreux cas, les organismes qui les délivrent organisent des formations dont certaines sont d’un très bon niveau, voir abordent des sujets très peu (voir pas du tout) considérés en France.

Ainsi, il existe de nombreux séminaires organisés notamment par l’ASA et la NACVA. Pour ceux qui ne souhaitent pas traverser l’Atlantique, de nombreuses formations sont disponibles via des « webinars » en « live » ou « on demand » : voir notamment le site internet de la NACVA ou celui de BVR (Business Valuation Resources).

• Sociétés de formation

Il existe de nombreuses sociétés de formation qui proposent une formation consacrée à l’évaluation d’entreprise (EFE, Francis Lefebvre, CEGOS, DEMOS, Les Echos Formation, AFIC Formation, Revue Fiduciaire…). Le contenu et la qualité de ces formations sont très hétérogènes. Toutefois, nombre de ces formations restent très superficielles et ne paraissent pas adaptées, dans de nombreux cas, à des professionnels expérimentés qui sont dans une optique d’approfondissement de leur connaissance. A recommander plutôt aux débutants.

• Ouvrages et articles

La lecture d’ouvrages et d’articles constitue également un excellent moyen pour se former ou développer ses compétences dans une matière comme l’évaluation d’entreprise. Ainsi, la lecture d’ouvrages et/ou d’articles peut parfois être beaucoup plus pertinente que de suivre des formations très onéreuses.

En France, on peut citer (non exhaustif) :

– l’ouvrage (et sa newsletter) Vernimmen constitue une référence et présente l’intérêt d’être actualisé tous les ans.

– Le guide de l’évaluation d’entreprise et des titres de sociétés de la DGFP, un peu ancien aujourd’hui (2006)

– Le guide Evaluation aux éditions Francis Lefebvre (nouvelle édition en octobre 2015)

– Evaluation d’entreprise Broché de Arnaud Thauvron

On peut signaler également l’initiative de la Compagnie des Experts Judiciaires en Finance et Diagnostic qui publie chaque année (depuis 2 ans) un recueil des articles publiés par ses membres, dont certains concernent l’évaluation d’entreprise.

Par ailleurs, on peut regretter toutefois la profusion d’ouvrages en la matière qui n’apporte véritablement aucune contribution scientifique ou académique dès lors où ils se limitent à lister les différentes méthodes d’évaluation à travers quelques exemples très théoriques.

Par contre, la littérature est beaucoup plus riche si on se tourne, encore une fois, de l’autre côté de l’Atlantique. De nombreux ouvrages, publications de recherche, articles sont disponibles. On peut citer notamment quelques sources :

-Damodaran online : site du Professeur Damodaran

-SSRN.COM : Social Science Research Network : publications de recherche

-bvresources.com : nombreux ouvrages et bases de données

– Amazon et google : nombreux ouvrages pratiques (notamment dans leur version digitale). Attention toutefois aux ouvrages “copié/collé” qui se contentent de décrire les méthodes sans aucune valeur ajoutée.